mardi 25 février 2014

Poulet fumé sauce Gombos : un retour aux sources











Voilà un des grands classiques de ma famille et qui pourrait aussi être un sujet d’étude pour ceux qui s’intéressent aux apports des migrations à la cuisine des pays accueillants.
New York en est l’illustration parfaite, on peut dire que toutes les cuisines du monde y sont représentées. Il y aurait un plus de 150 langues parlées mais en réalité leur nombre serait de 800 ! Alors c’est vous dire la diversité des plats du monde que l’on trouve à New York. Et il en est de même à Paris.

 Sophie Knapp de radio France le résume bien dans son documentaire sur "Les migrationsculinaires – La cuisine comme identité". Elle dit justement que « Les migrations ne se réduisent pas à des mouvements de populations. En migrant, les femmes et les hommes emportent souvent dans leurs bagages des denrées, des ustensiles de cuisine, mais aussi leurs savoir-faire culinaires et leurs pratiques alimentaires, cherchant à transplanter ou à adapter ceux-ci dans le pays qui les accueille. » 
Cette phrase résume tout à fait la recette du poulet fumé à la sauce gombo. C’est une recette qui a été inventée de toute pièce par les Africains de France en mal des plats du pays. 

En cherchant bien, je ne vois pas en quelle recette d’Afrique Centrale, du Sud ou de l’Ouest elle peut bien correspondre. Et si vous le savez je suis preneuse ! C’est un plat qui dans les familles Africaines se mangent souvent avec une « polenta de semoule » qui est censée remplacer la  roborative « pâte de foufou » à base de farine de manioc.
La préparation est la même en tous cas : on porte de l’eau à ébullition  puis on y jette en pluie de la semoule fine et l’on tourne avec une spatule jusqu’à ce que le mélange cuise et durcisse. Cette polenta de semoule accompagne de nombreux plats en sauce.

Le gombo ou okra est quant à lui un légume vieux de plusieurs siècles. Il aurait été cultivé en Egypte deux siècles avant J-C. et  aurait été apporté d’Afrique en Europe par les Maures lors des grandes invasions. Il est consommé dans la plupart des pays du bassin méditerranéen comme la Grèce ou la Turquie. On le trouve en Afrique donc mais aussi aux Etats Unis (dans le Sud surtout) où il a été introduit par les esclaves Africains. Je parlerai plus longuement des gombos dans la rubrique Ingrédients du blog.







Pour en revenir à notre poulet fumé, ma famille l’a tout naturellement adopté au point où on ne sait plus dire exactement quand nous l’avons mangé pour la première fois ! C’est une recette simple, bon marché et savoureuse. Un plat qui demande peu d’ingrédients et que l’on déguste hiver comme été.

Notes :


En France, le poulet fumé s’achète en supermarché. Les Gombos ou Ocras y sont également vendus en sachet et au rayon surgelés. On les trouve frais assez facilement dans les épiceries exotiques. C’est un plat que l’on ne sert jamais dans les restaurants Africains de Paris.


Ingrédients : (pour 6 personnes)

  • Un poulet fumé
  • La moitié d’un oignon
  • 8/10 gombos frais ou surgelés
  • Une tomate fraîche
  • 150 gr de pulpe de tomates
  • Un piment Habanéro « dit piment antillais », ferme, non percé ni abîmé (le piment est facultatif et sert juste à parfumer le plat)
  • ½ litre de bouillon de poulet ou un cube de bouillon  de poulet dégraissé et 1/2 litre d'eau
  • Sel à votre goût


Préparation :

Coupez le poulet en morceau.
* Comme le poulet fumé est souvent gras, je commence par faire chauffer un faitout sans matière grasse, j’y mets les morceaux de poulet tout d’abord  pour les faire suer et j’y ajoute 5 cl d’eau, juste pour les dégraisser. Cinq min après l’ébullition, je jette l’eau et je réserve le poulet dans un bol. Je ne rince pas le faitout.

Passez le piment sous l’eau  sans l’équeuter et réservez-le (surtout hors de portée des tout petits et des grands…).

Lavez les gombos, coupez les tiges et étêté les. Coupez-les en rondelles d’environ 1 cm d’épaisseur et mettez de coté.

Coupez l’oignon en petits cubes

Lavez et coupez grossièrement la tomate

Remettre la casserole qui a contenu le poulet à feu moyen, laissez un peu chauffer et faites revenir les oignons.

Ajoutez le poulet et faites revenir quelques minutes avec les oignons.

Ajoutez la tomate fraîche ainsi que la pulpe de tomate et son jus. Remuez.

Versez le bouillon de poulet ou ajoutez le cube de bouillon et l'eau à hauteur du poulet

Portez le tout à ébullition à feu moyen pendant 20 minutes.

Ajoutez ensuite les rondelles de gombos et posez simplement le piment dans un coin de la casserole. Il parfumera le plat.

Laissez le tout cuire pendant 15 minutes supplémentaires.
Goûtez et salez à votre goût.

A la fin de la cuisson, retirez le piment  (Ne le conservez pas, il est extrêmement fort)

Servez avec du riz blanc vapeur, ou du riz créole, des Alokos (bananes plantains frites) , des Ablos ou de la polenta…

Régalez vous!



Astuces :

Pour ce plat optez pour du poulet et non de la poule qui est trop dure.
Le piment dans ce plat est facultatif. Il est préférable de ne pas en mettre si on n’est pas sur de soi car il est très fort. Je le mets dans la casserole avec sa tige pour être sûre de ne pas le percer. 
Si on ne trouve pas de gombos ou si on ne les aime pas, on peut très bien les remplacer par des poireaux coupés en rondelles. C’est tout aussi bon.
Enfin sachez que la sauce aux gombos s'adapte à tout type de viandes et même de poissons et de crustacés.











13 commentaires:

  1. bonjour,
    j'ai testé cette recette, mais sans le Gombos, je l'ai remplacé par des petits pois carottes. recette facile, rapide et bon marché. c'est un délice. je vous recommande cette recette. de mon coté, je vais aussi la décliner en remplaçant le poulet par de la saucisse fumé et le gombo par des lentilles.
    Merci pour cette recette. A REFAIRE

    sophia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sophia,

      Merci d'avoir testé la recette et de me faire partager cette expérience.C'est une bonne idée aussi de la décliner avec des saucisses fumées. Je vais tester cette variante également. Chantal

      Supprimer
  2. J'ai eu l'occasion par des amis Togolais de goûter ce plat sauf qu'il rajoutait de la pâte de cacahuètes (Dakatine) et de la courgette, c'est absolument délicieux et de temps en temps j'ai plaisir à refaire ce plat qui me fait penser à eux.
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou merci de ta visite.
      Oui on peut le faire aussi avec du beurre d'arachide, c'est un délice.
      Je proposerai une recette de maffé (viande à la pâte d'arachide), bientôt.
      Chantal

      Supprimer
  3. J'étais au mali au mois de fevrier et ton plat fait remonter pleins de souvenirs dans ma mémoire...le poulet fumé, les gombos etc merci pour ces rappels!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Je suis contente de voir que ce plat te rappelle de bons souvenirs! Il me fait aussi penser à l'Afrique où j'ai grandi.
      Je te souhaite un bon week end,
      Chantal

      Supprimer
  4. Huum très bon plat africain! c'est excellent^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Maryem,ce plat simple est un délice.
      Bises
      Chantal

      Supprimer
  5. coucou chantal !
    j'ai des voisins qui cuisinent du poulet fume le week end qu'est ce que ca sent bon loll parcontre eux utilisent comme une sorte de barbecue a l'exterieur et font cuire longtemps longtemps leur viande :)
    je n'ai encore jamais tente
    grosse bise ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Samar
      Le poulet fumé est un vrai délice!!! Tu peux aussi le faire avec d'autres légumes que les gombos.
      Il doit être bon le plat de tes voisins!
      ça y est ici le soleil revient, j'espère qu'il va durer parce que là pour les photos le ciel gris c'est pas terrible lol!!
      Des grosses bises ma belle
      Une belle journée même si je sais qu'il est encore très très tôt chez toi,
      Chantal

      Supprimer
  6. Bonjour,le plat de gombos est traditionnellement africain et existe dans pleins de pays pas inventé du tout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Edith,merci pour votre commentaire. Je n'ai pas dit que les plats aux gombos ont été inventés. J'ai dit que le poulet fumé sauce gombo est une invention des Africains en France ou si vous voulez une adaptation. Le ragout au gombo est même consommé aux USA et particulièrement dans le Sud et cela depuis des siècles. On trouve des traces du gombo depuis la nuit des temps.
      De toutes les façons à l'origine de toute cuisine il y a de l'originalité et de l'inventivité.Chantal

      Supprimer
  7. Bonjour,le plat de gombos est traditionnellement africain et existe dans pleins de pays pas inventé du tout

    RépondreSupprimer